Que puis-je faire?

 Récolte de signatures pour l'initiative des Glaciers

Au chapitre des records: grâce à l'efficacité de 7 membres de son groupe, JYBE annonce son score de plus  de 300 signatures sur 4 marchés régionaux entre mardi 14 et samedi 18 mai?
A suivre et surtout venez nous rejoindre: cf agenda!

Une expérience qui peut faire boule de neige ...

1er mai 2019 : Une démarche locale

Soirée climat inter-villageoise qui a eu lieu le 1er mai à Grandcour, Broye vaudoise.
Thème : qu’est-ce que je fais pour le climat et que pourrais-je faire de plus ?

Historique :
Un membre de GPclimat présente à la Municipalité du village un projet de soirée sur le thème du climat après avoir pris contact avec un membre de la municipalité qui semble d’emblée favorable. Ceci avec la complicité d’une animatrice potentielle, Alizé de la Harpe qui avait participé comme coach lors de la première série d’émission de la RTS « une seule planète » en janvier 2019. Ce qui s’est révélé un atout diplomatique important mais de plus qui a pu garantir la structure et le contenu de cette soirée.
Il faut relever que apparemment rien ne se fait de particulier à Grandcour en lien avec le climat, pas d’engagement type agenda 21 ou une quelconque position écologique. Un village vaudois tout à fait « normal » !
Accueil favorable de la Municipalité avec la proposition d’étendre cette séance aux 2 villages voisins (Chevroux et Missy) donc un bassin de population d’environ 1300 habitants. Les villages sont à 6-12 km de Payerne, service de bus minimum.
La Commune met à disposition la salle du collège et offre l’apéro. Elle se charge d’annoncer la soirée dans le bulletin villageois et par un tout ménage dans les 2 autres villages.

Essentiel du programme de la soirée
Introduction par l’animatrice avec rappel des faits en ce qui concerne le réchauffement climatique, définition de l’empreinte carbone et projection de vidéos (Datagueule  https://www.youtube.com/watch?v=OQBcrKqyHJI, bande annonce de la RTS , etc.)

Répartition des participants en groupe de 5-6 autour de tables, munis de stylos et post-it pour répondre à la première question :
« qu’est-ce que je fais déjà pour le climat » à une réponse par post-it
Les post-it sont ensuite déposés sur des panneaux préparés à l’avance : déchets, alimentation, énergie, mobilité, jardinage, divers
Invitation à chacun d’aller découvrir ces différents gestes, avec pour conclusion : on fait déjà quelque chose !

Retour aux tables pour la seconde question, celle-ci en 2 parties
--> a) « Qu’est-ce que j’aimerais faire de plus ? » en discussion libre dans le groupe qui sélectionne ensuite une idée qui fait l’unanimité du groupe.
--> b) comment mettre en pratique cette proposition ? recherche commune de solutions
Chaque table présente ses propres conclusions à toute l’assemblée.

Commentaires 
Plus de 30 personnes sont venues (33 avec animateurs), les discussions ont été très fournies et constructives. Les gestes déjà dans les habitudes sont très variés et touchent proportionnellement davantage le domaine alimentaire (local, fait maison, jardinage, etc.). Les réponses à la seconde question se sont concentrés sur le problème de la voiture et les moyens de remédier à une situation réelle : peu de bus, pas de trains. Beaucoup ont pris conscience de la problématique des 2 voitures par couple, voire davantage quand les jeunes adultes sont encore dans la famille… Parmi les solutions : covoiturage et éventuellement application numérique, auto-stop, pistes cyclables. D’autres ont évoqué un service de prêt des appareils ménagers ou jardinage, ou bien ont rêvé d’avoir plus de temps à disposition.

Nous avons fait très attention à ne pas effrayer les gens, ni les culpabiliser.  Mais certains ont été soufflés par l’information du film Datagueule…

Nous avons insisté sur les richesses locales : boulanger qui fait son pain, fromager son fromage, vente à la ferme, etc. Nous avions fait venir 4 associations locales engagées dans ce sens et parmi elles GPclimat !

Comme la municipalité était partie prenante, nous avons évité sciemment d’aborder la question politique. L‘ambiance était très conviviale, nous planchons maintenant sur la suite à donner et on vous tiendra au courant !

Catherine Choffat, 6 mai 2019



 

Mais encore, que puis-je faire?



... beaucoup de choses. N'oublions pas que le changement climatique implique énormément d'éléments, de circonstances, d'interactions  qui obligent à agir dans une foule de domaine (comportement, développement durable, politique, économie, finance, social, etc, etc) . C'est pourquoi vous trouverez dans ces pages des propositions "tout azimut" qui vous permettront à coup sûr d'apporter votre contribution.

Des suggestions  

De nombreux sites proposent différentes solutions pour mener une vie plus respectueuse de l'environnement, consultez-les, et tentez vos expériences
suisseenergie.ch


Finance

La place financière suisse, par ses investissements, favorise un réchauffement climatique de 4 à 6
degrés Celsius, bien au-delà du seuil de 2°C visé par la communauté internationale. Demandons aux plus grandes institutions financières suisses de désinvestir des énergies fossiles et veillons à ne pas leur donner les moyens de développer ces investissements... 
fossil-free.ch
www.larevuedurable.com 
www.artisansdelatransition.org 

Votre argent 

Il serait temps de réfléchir à votre relation bancaire... se mobiliser contre le investissements dans les énergies fossiles et traiter avec celles qui font une réputation discutable de la Suisse, pas costo...
alors étudiez les possibilités que vous propose la Banque Alternative Suisse , www.bas.ch


 Social

La lutte contre la pauvreté est un élément qui permet d'atténuer le changement climatique, nombre d'études le confirme, y apporter sa contribution ou mieux ses contributions permettra de soigner le patient climat!
Un exemple, vous avez un vélo que vous n'utilisez plus et qui prend une place bien trop importante dans votre garage ou votre cave, donnez-le donc à     www.velafrika.ch  
C'est gratuit...


Des millions de personnes luttent pour préserver leur environnement, leurs conditions de travail, leurs cultures, etc contre  le diktat des gouvernements ou des multinationales. Une ONG suisse soutient leur combat depuis des années le   ,    www.solifonds.ch
Vous adhérez, vous déterminez le montant de votre contribution et vous êtes invités 5 fois par année, à  verser ce montant pour financer une action sociale à travers le monde. Vous trouverez une listes des actions menées ces dernières années sur le site de l'organisation.



Empreinte carbone ?

C'est le volume de CO2 émis par un objet, une entreprise, un humain dans son mode de vie ou de fonctionnement. Un Suisse émet en moyenne 14,78 T de CO2. Vous pouvez facilement déterminer votre empreinte carbone via un calculateur, par exemple:
 https://www.wwf.ch/fr/vie-durable/calculateur-d-empreinte-ecologique

Mais attention, ne paniquez pas à la lecture du résultat, il ne représente qu'une évaluation sommaire qui vous permettra de vous situer.
Réduire son empreinte carbone doit être un objectif de chaque jour, et en analysant nos gestes et nos comportements nous trouvons très vite des correctifs simples et même amusants à mettre en place. Évidemment, plus nous avançons, plus nous nous trouverons devant des solutions plus contraignantes et certainement moins amusantes, renoncer au wee-end à Barcelona avec Tatajet, pas jojo!!! Mais si nous nous souvenons que le résultat contribuera à freiner le changement climatique, nous pourrons afficher une belle satisfaction!

Pas encore de solution? 

...Alors optez pour un premier pas facile à réaliser, faites un don à GPclim, nous vous garantissons une utilisation adéquate et parfaitement ciblée de votre contribution .
Pour votre don: CCP 14-312165-1  Grands-parents pour le climat 1260 Nyon
IBAN:  CH30 0900 0000 1431 2165 1